Archives de la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie (CNAPD)

Les archives de la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie (CNAPD) sont importantes pour l’étude des mouvements pacifistes (particulièrement anti-missiles) et tiers-mondistes des années 1970 et 1980. Elles permettent également d’avoir une représentation des interactions qui existaient entre les différents acteurs de ces mouvements.

Ce fonds a fait l’objet d’un reclassement. Plusieurs séries se dégagent : les publications du CNAPD (périodiques, dossiers) ; sa collection de périodiques liés aux thèmes du pacifisme, du développement, des libertés et à des questions connexes ; ses dossiers documentaires ; la correspondance ; les procès-verbaux de réunions, communiqués et circulaires ; les dossiers liés aux actions menées par la CNAPD (campagnes, manifestations et liens avec les associations membres) ; et la comptabilité. L’ensemble des documents couvre la période 1970-1996 mais la décennie 1980 est la mieux représentée et la plus complète tandis que pour les années 1971-1975, les archives présentent des lacunes.

Initialement baptisée Comité national d’action pour la paix et le développement, la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie (CNAPD) fut créée à Bruxelles le 19 septembre 1970. Sa structuration et son développement sont l’œuvre de Jean Van Lierde, René Marchandise et Jean Dubosch. L’objectif était de fédérer des organisations de jeunesse, de coopération au développement et des organisations pacifistes autour des thèmes de la lutte pour la paix, de la lutte pour le développement du Tiers Monde et de la lutte pour les libertés démocratiques. La CNAPD mena notamment des actions en faveur de l’objection de conscience, de la création d’une zone dénucléarisée en Europe, des libertés démocratiques, du développement des peuples (en particulier le Tiers Monde), de la protection de l’environnement, contre le racisme et la xénophobie et contre la domination des pays industrialisés dans le monde. L’organisation s’est illustrée dans les campagnes et manifestations anti-missiles organisées dans les années 1980 (qui ont rassemblé jusqu’à 300.000 personnes en 1983) pour s’opposer à l’implantation de missiles de l’OTAN en Europe. Après la chute du Mur de Berlin, qui marque la fin de l’affrontement Est-Ouest, la CNAPD va davantage orienter des campagnes sur la question des droits de l’homme et les problèmes sociaux tels que le chômage des jeunes et l’exclusion.